Musique d'après nature 

Analyses croisées n°1. Musique d’après nature. Séminaire de recherche 96 / 97. INA-GRM. iBooks. ex-libris © Opus 53. Paris. Inédit. Décembre 1996.

1996-1997_AnalysesCroisées.png

Dans cet essai, Denis Dufour cherche à comprendre dans quelle mesure la nature inspire les compositeurs acousmatiques. Il étaye un thème de réflexion qui lui est cher : la perception fine et attentive de la nature et des hommes comme moteur de la création, permettant le passage du réel à l'imaginaire. À la manière d'un philosophe énonçant ses concepts, il commence par définir les termes "originel", "naturel" et "synthétique" estimant que la distinction faite entre ces trois notions se base d'avantage sur nos expériences propres et notre perception subjective du monde. Encore une fois, le compositeur privilégie une approche phénoménologique du sujet. En transposant cette vision philosophique aux sons fixés sur support, Denis Dufour rappelle les définitions des termes propres à la musique acousmatique : son réalisteson évocateur et son anecdotique qui se trouvent ici enrichies d'un sens approfondi. Il donne ensuite en exemple trois œuvres fondatrices du répertoire : les Études de bruits de Pierre Schaeffer, la Symphonie pour un homme seul de Henry et Schaeffer et Le Chant des adolescents de Stockhausen. Celles-ci posaient, déjà à leur époque, la question du naturel et de l'artificiel. S'ensuit une classification, non exhaustive, d'œuvres se rapprochant d'une certaine idée de la nature, dans lesquelles sont identifiables des bribes de nature originelle, artificielle, ou encore la volonté d'imiter des phénomènes dits naturels.

  • Page Facebook
  • Twitter
  • Instagram
 
Website by Opus 53 • webmaster@opus53.fr