Denis Dufour | Notice des œuvres

Zwei kurze Stücke

2021 | 14’14 | opus 191 | acousmatique | support audio | 2 pistes | éditions Maison ONA

1. Llabajamo [07’00] · 2. Uznamajamo [07’00]

• Demande de Kommissar Hjuler et Mama Bär pour le label Psych.KG

• Hommages à Hugo Ball (mvt 1) et à Giacomo Manzù (mvt 2)

• Réalisation sur ordinateur au studio du compositeur à Brandivy

• Voix, électronique, instruments, phonographies, triangle : Kommissar Hjuler (mvts 1 & 2)

• Voix, phonographies : Mama Bär (mvt 2)

• Création sur France Musique le 13 juin 2021 lors de l’émission L’Expérimentale de François Bonnet

Zwei kurze Stücke a été composée à l’invitation de Kommissar Hjuler und Frau pour le label ‘Psych. KG’ basé à Euskirchen en Allemagne. Ce vinyle fait partie d'une série d'enregistrements intitulés Fluxus +/- que Kommissar Hjuler réalise depuis 2014. Leur demande a été de réaliser deux pièces à partir de deux musiques préexistantes, l’une de Kommissar Hjuler, l’autre de Kommissar Hjuler et Mama Bär. Denis Dufour y a prélevé des objets sonores, des motifs, des séquences et des matières qu’il a formés, transformés, optimisés et accordés, afin de donner à leurs musiques une tout autre direction. Aussi, il a choisi de n’ajouter aucun autre matériau sonore pour réaliser ces deux compositions. La sollicitation des deux artistes allemands, membres permanents du mouvement NO!art de Boris Lurie, est aussi une forme de reconnaissance de la part expérimentale, et souvent radicale, du travail de Denis Dufour.

Llabajamo a été composé à partir d’un montage, réalisé en mode cut-up par Kommissar Hjuler (1), du poème dadaïste Karawane d’Hugo Ball. En privilégiant les parties chantées qu’il a accordées entre elles et en reliant les motifs frénétiques par de longues tenues vocales, Denis Dufour atténue en partie le caractère obsessionnel, exalté et surexcité de l’œuvre originelle, faisant de sa composition une œuvre qu’on pourrait presque qualifier, ironiquement, de NO!dada…

Le deuxième mouvement, Uznamajamo utilise le matériau sonore du court métrage de 4'37, Die Waffen des eros, que Kommissar Hjuler et Mama Bär ont réalisé en 2011 pour le festival Le Bruit de la neige à Annecy. Ils se sont inspirés de la traduction allemande du livre grec de Xénophon d'Ephèse, Ἐφεσιακά (Éphésiaques), publié sous le titre Die Waffen des Eros (Les Armes d'Eros) en 1968 et dans lequel sont reproduits treize dessins érotiques du sculpteur italien Giacomo Manzù. Là encore, Denis Dufour met en avant la voix dans quatre registres différents : l’un, obsessionnel, avec « Eros Waffen » répété en boucle, dans un lent va-et-vient qui rythme l’œuvre du début à la fin ; l’autre où alternent appels, plaintes et mugissements, qui pourraient être ceux d’un animal en rut ; le troisième, plus mécanique, où la voix parle dans une langue incompréhensible ; enfin le registre chanté d’une voix recto tono apaisée, alanguie, qui conduit tranquillement à une courte extase finale. [Jérôme Nylon]

(1) Cette composition de Kommissar Hjuler a été publiée sur LP par le label grec Shamanic Trance en 2010.

  • Page Facebook
  • Twitter
  • Instagram