Le point de vue

L’Interprétation des œuvres acousmatiques. Table ronde proposée par Thélème Contemporain à Futura 96, du 23 au 25 août 1996. Revue Ars sonora n°4. Pages 77 à 83. Ars Sonora. Paris. Novembre 1996.

L’interprétation acousmatique pose d’une part la question de l’existence même de ce type de concert et de la scène acousmatique sur le plan économique, et d’autre part celle des moyens mis en œuvre pour offrir des perspectives de carrière à l’interprète, tenu de connaître un répertoire riche et varié, alors que les dispositifs de projection du son (acousmoniums) sont rares et souvent incomplets, et leur qualité rarement satisfaisante. C’est donc un cadre peu propice à l’émergence d’interprètes acousmatiques que nous décrit Denis Dufour lors de cette table-ronde. Et il appelle à la création de nouvelles institutions ou à investir les institutions existantes pour y implanter des lieux dédiés à l’art acousmatique avec des dispositifs fixes et optimisés.

Denis Dufour affirme par ailleurs qu’une initiation à la projection du son en milieu scolaire, et plus largement à la composition acousmatique, serait le meilleur moyen de former et sensibiliser un public futur à ce type de manifestation. Si, en 1996, monter son propre acousmonium était une démarche coûteuse et peu rentable pour qui l’entreprenait, on peut constater depuis qu’interprètes et compositeurs élaborent leurs propres dispositifs, contribuant ainsi à une meilleure diffusion de cet art.

Lire l'article

La Boutique

  • C []

  • Page Facebook
  • Twitter
  • Instagram
 
Website by Opus 53 • webmaster@opus53.fr