Denis Dufour | Notice des œuvres

L’Aile de l’abeille

2000 | 07’00 | opus 106 | acousmatique | support audio | 2 pistes | éditeur opus 53

• Réalisation sur ordinateur au studio du compositeur à Paris 20e

• Prises de son : Denis Dufour et Agnès Poisson

• Texte : Marc Jaffeux

• Voix : Thérèse Clerc, Fatema Mezyane, Jean Pataut

• Création à Bourges, Jardin des Prés Fichaux, le 9 juin 2000 lors du festival Synthèse de Bourges Sonneries utopiques pour le prochain millénaire

Que dire de cette société nouvelle, à la charnière d’un millénaire, qui souhaitait se débarrasser des stigmates d’un passé malheureux ? Si ce n’est qu’elle échoua à désamorcer le mécanisme des cultures par la mise à nu de ses objets. C’est, ainsi, de cette expérience, toute fictive, que témoignera L’Aile de l’abeille : soixante-quinze tableaux de cinq secondes exposeront les soixante-quinze objets (sonores) de cette époque passée, selon la méthode fixée par la Mécanique Nouvelle et Intelligente dont nous entendrons un extrait. Mais ces objets, ces images ne résistent pas longtemps à leur tendance cinétique naturelle, qui les anime en ce mouvement continu d’où sens et représentations bannis rejaillissent. Nous est alors livré un court moment du mystérieux procès du philosophe et linguiste Sardupa, filmé en 51 après la Contre-Histoire par un média visuel. Quelle était cette ville, mentale, où toutes choses du passé auraient dû être vouées à perdre sens ? Et ce constat : le sens se reconstruit toujours, et avec lui les stigmates de l’Histoire. [Marc Jaffeux]

  • Page Facebook
  • Twitter
  • Instagram
 
Website by Opus 53 • webmaster@opus53.fr