Denis Dufour | Notice des œuvres

Post mortem (et puis paf !)

2012 | 8'21 | opus 163 | éditeur Opus 53

pour chœur et support audio

• Commande du Festival Hiver musical de Saint-Leu-la-Forêt

• Dédié à Dana et Christophe Giovaninetti

• Réalisation de la partie électroacoustique sur ordinateur au studio du compositeur à Paris 19e

• Textes de Thomas Brando

• Prises de son : Denis Dufour

• Hamish Hossain, piano, Quentin Morton, flûte à bec

• Création à Saint-Leu-la-Forêt, Église Saint Leu-Saint Gilles, le 9 février 2013 lors du festival Hiver musical par le chœur Luce del canto dirigé par Simon-Pierre Bestion et Jonathan Prager sur acousmonium Motus

La structure de Post Mortem (et puis paf !) est élaborée sur le modèle du “répons” où alternent le chant d’un soliste et sa reprise à l’identique par le chœur. Ici la voix soliste est confiée à la partie fixée sur le support audio. Le chœur agit en imitation de ce modèle, comme fasciné. L’œuvre renvoie aux phénomènes de l’hypnose collective, de la sidération et de la soumission des opinions. Le besoin d’appartenir entraîne bien souvent l’humain au suivisme et à l’aveuglement. Mais une fois franchie la barrière de la mort, les influences, les pouvoirs et la normalisation n’opèrent plus car le sujet rejoint son modèle, l’être son éternité. Une sorte de béatitude intelligente qui comprend le tout en un instant. [Jérôme Nylon]

  • Page Facebook
  • Twitter
  • Instagram
 
Website by Opus 53 • webmaster@opus53.fr