Denis Dufour | Notice des œuvres

Salamandre

1997 | 07'30 | opus 70 | éditeur Opus 53

pour flûte, hautbois, clarinette, harpe, violon, violoncelle

• Texte de Thomas Brando

• Création à Lyon, salle Molière, le 4 mars 1997 lors du Cycle Les temps modernes, par l’ensemble Les Temps modernes

Symbole initiatique, sorte de dragon des étangs, Salamandre, troisième du cycle des Marais (1), est une pièce aux couleurs plus éclatantes encore, à la “monodie polyphonique” plus serrée, presque tropicale, secrète. Éclatant en micro cellules bourgeonnantes, les morphologies du “crapaud” revêtent ici les atours, les séductions d'une riche polyrythmie. La formation étendue, choisie par Denis Dufour, multiplie les timbres, atteignant le “coffre” d'un petit orchestre. Jouant d'une spatialité précise, l'écriture égraine ornements, traits et marches dans une atmosphère de fièvre. Dans cette jungle amoureuse, les sonorités se rejoignent et se cassent en irisations fulgurantes. C'est la vie qui s'écoule, comme la profusion d'une marée végétale au paroxysme de son épanouissement. 

[Thomas Brando]

1. Jouant de l'étirement lyrique des parcours mélodiques et d'un certain foisonnement polyphonique, les pièces de ce cycle* – lui-même partie d'un cycle plus important de pièces de musique de chambre intitulé Fantaisies romantiques et baroques – naviguent dans le courant d'un romantisme concis et primitif tout autant qu'elles baignent dans l'énergie d'un phrasé baroque aux accents appuyés. Appoggiatures, trilles et ornementations françaises y étayent le discours mélodique, des résolutions classiques et des cadences précieuses en ponctuent l'océan d'accords, le ressac des contrastes. De l'ascétisme disert de la première œuvre (Grenouille écarlate) à la luxuriante instrumentation de Salamandre, c'est donc la même structure qui se reproduit elle-même, comme un lac aux mille reflets, dont un suffit à perdre Narcisse. En écho à cette noyade et comme un épilogue heureux, Denis Dufour nous lance des grenouilles et nous crible de cygnes… [Jérôme Nylon]

* Grenouille écarlate [1988] pour guitare | Crapaud brillant [1991] pour clavecin | Salamandre [1997] pour flûte, hautbois, clarinette, harpe, violon, violoncelle | Rainette verte [2004] pour guitare | Deux rainettes vertes [2004] pour 2 guitares et support audio | Túngara [2015] pour marimba et support audio.

  • Page Facebook
  • Twitter
  • Instagram
 
Website by Opus 53 • webmaster@opus53.fr