Les Espaces de l'extase

L’Espace du son II. Revue Lien, Musiques et Recherches. Pages 136 et 137. Ohain (Belgique). 1991.

Texte rédigé en octobre 1990

Dans ce numéro sur l’espace en musique électroacoustique, Denis Dufour, en compagnie d’autres compositeurs et théoriciens, contribue à montrer « l’irruption de l’espace comme dimension à part entière de la musique du XXIème siècle » – selon les propres mots de Francis Dhomont qui supervise l’ouvrage.

Denis Dufour insiste sur le fait que l’espace n’est pas un paramètre objectif sensé reproduire fidèlement une entité sonore réaliste. La mise en espace n’est pas, non plus, une question de procédures ou de technologies. Elle est le résultat d’un processus créatif appartenant à chaque compositeur, l'expression de sa liberté et de ses limites. En affirmant que « l’espace est subjectif pour tout le monde », Denis Dufour se dégage de l’attente providentielle des moyens techniques qui nous feraient accéder à un « espace idéal ». Ainsi brise-t’il un écueil mystificateur et bien souvent paralysant dans la création artistique : celui de confondre la fin avec les moyens. En citant de nombreux exemples personnels issus de sa pratique et en expliquant notre « aptitude au rêve », qu'il décrit comme la capacité de chacun à être l’enfant qui « avec un bout de bois invente un univers entier », il nous convainc que la création est avant tout « un jeu social précis dans ses conséquences, bien que très relatif dans sa mise en œuvre, plutôt qu’une affaire de technique et de techniciens ».

  • Page Facebook
  • Twitter
  • Instagram
 
Website by Opus 53 • webmaster@opus53.fr