Denis Dufour | Notice des œuvres

Si tendre, si funeste

2014 | 5'17 | opus 174 | acousmatique | support audio | 2 pistes | éditeur Opus 53

1. Lieux funestes [03’00] · 2. D'un amour sans espoir [02’17]

• Réalisation sur ordinateur au studio du compositeur à Paris 19e

• Prises de son : Denis Dufour, augmentées d'échantillons sonore pris à Marguerite Duras et Jean-Philippe Rameau

• Création à Perpignan, Auditorium du conservatoire, le 20 janvier 2015 lors du cycle Syntax 14.1 par Jonathan Prager sur acousmonium Motus

En deux mouvements enchaînés, Si tendre, si funeste a été composé pour le centième anniversaire de la naissance de Marguerite Duras à l'occasion d'un projet collectif, Hurler sans bruit, auquel ont participé les étudiants des conservatoires de Paris et Perpignan. Elle reprend des thèmes récurrents de son œuvre. La première partie, où « la tristesse atteint quelque chose comme un infini » évoque la solitude, l'oubli, l'immobilité, le temps qui passe et l'écoulement du sable. La deuxième parle d'amour, de mer et d'infini, mais d'un amour sans espérance jusqu'à l'obsession et l'acceptation. « Je vous aime, jusqu’à ne plus voir, ne plus entendre, mourir ».

  • Page Facebook
  • Twitter
  • Instagram
 
Website by Opus 53 • webmaster@opus53.fr